Durant la première moitié du XVIIème siècle, la France réagit à la montée du protestantisme en propageant un christianisme revitalisé. C’est aussi une période qui correspond à la découverte du Nouveau Monde. Le monde entier devient alors un pays de missions.

En 1635, une rencontre fortuite entre Jérôme Le Royer de la Dauversière, fondateur des Filles hospitalières de Saint-Joseph de La Flèche, et Jean-Jacques Olier, qui fondera en 1642 le séminaire de Saint-Sulpice, mènera à la création de la Société Notre-Dame de Montréal en 1641 et à l’acquisition par celle-ci d’une partie de l’Île de Montréal. Les deux hommes souhaitent y bâtir une colonie et participer à l’évangélisation des peuples amérindiens. Ils s’attellent donc à faire venir plusieurs colons, essentiellement de France. Le 17 mai 1642, les colons prennent officiellement possession de l’Île de Montréal. Jeanne Mance et Paul de Chomedey de Maisonneuve font partie de la colonie. Ils joueront un rôle crucial dans la fondation de Montréal.

 

Chomedey de Maisonneuve a d’ailleurs une statue à son honneur sur la Place d’Armes, face à la Basilique, inaugurée en 1895 (voir photo ci-dessus).

Certains personnages mentionnés plus haut ainsi que les grandes étapes de la fondation de la Ville se retrouvent dans plusieurs tableaux et vitraux à la Basilique.

Participez aux visites guidées ou au Grand tour pour en savoir plus.

 

Les sulpiciens et la paroisse

Jean-Jacques Olier, prêtre de la paroisse Saint-Sulpice de Paris, se dévoue à la formation spirituelle et à l’initiation pastorale des futurs prêtres. En s’associant à la fondation de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice à Montréal, il fait venir 4 premiers représentants à Montréal en 1657, qui remplacent ainsi les jésuites missionnaires qui y avaient assuré le ministère jusque-là.

En 1663, les sulpiciens acquièrent par donation onéreuse la seigneurie de l’Île de Montréal et l’administrent jusqu’en 1840. Avec leurs quelques revenus, les sulpiciens participent donc à l’entretien de leur communauté et au développement des infrastructures de Montréal.

C’est en 1678 qu’a lieu l’institution canonique de la paroisse Notre-Dame de Montréal, dont le supérieur des sulpiciens était le curé d’office. Les sulpiciens ont alors entrepris la construction d’au moins six églises dans les différents quartiers de Montréal, et ce, jusqu’en 1865, date à laquelle la paroisse Notre-Dame est démembrée. De nouvelles paroisses sont alors érigées.

En 1672 débutent les travaux de l’église Notre-Dame, l’une des premières églises de Montréal…

 

Lire la suite: De la première église Notre-Dame à la basilique actuelle.